Domenica la diabolique
EAN13
9791032905975
ISBN
979-10-329-0597-5
Éditeur
Éditions de l'Observatoire
Date de publication
Nombre de pages
256
Dimensions
21 x 13 x 2 cm
Poids
332 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Domenica la diabolique

Éditions de l'Observatoire

Offres

« Le fait divers du siècle ! » titre Paris Match quand éclate, en 1959, l'« affaire Domenica ». Déjà soupçonnée d'avoir tué ses deux maris, la milliardaire Domenica Walter-Guillaume, célèbre séductrice d'hommes politiques et d'artistes, collectionneuse de tableaux des peintres les plus cotés - de Renoir à Matisse, Modigliani et Picasso - a tenté de faire éliminer son propre fils adoptif. Si son frère et son amant, tous deux complices, font plusieurs mois de prison, elle échappera à toute condamnation. Grâce à un accord secret avec André Malraux, alors ministre des Affaires culturelles, elle conservera même jusqu'à sa mort ses 150 chefs-d'oeuvre, désormais exposés au musée de l'Orangerie. En retraçant la prodigieuse ascension de cette fille de l'Aveyron devenue la « Veuve noire de l'art », Christine Clerc nous entraîne au coeur des nuits des Années folles et des soupers chez Maxim's en compagnie d'officiers nazis. Elle nous fait pénétrer dans les coulisses de la IVe et de la Ve République, alors que Domenica enchaîne les liaisons avec un ministre radical-socialiste, un architecte de renom international et un dirigeant communiste.  Dans le Paris bouillonnant de l'époque, la collectionneuse au grand chapeau pose tour à tour pour André Derain et Marie Laurencin, croise Apollinaire et Picasso, fréquente Cocteau, Jean Marais et Colette. Elle amasse, grâce à son charme et son audace criminelle, une immense fortune.  Une passionnante histoire d'un siècle d'art et de secrets politiques.
S'identifier pour envoyer des commentaires.