On nous aurait menti ?, De la rumeur aux fake news
EAN13
9782807350373
ISBN
978-2-8073-5037-3
Éditeur
De Boeck supérieur
Date de publication
Collection
CULTURE SCIENTI
Nombre de pages
160
Dimensions
22 x 15 x 1,7 cm
Poids
259 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

On nous aurait menti ?

De la rumeur aux fake news

De Boeck supérieur

Culture Scienti

Offres

Autre version disponible

Ignorance, manipulation, escroquerie, la fabrication des fake news alimentent aujourd’hui notre quotidien. Comment peut-on les combattre ?
Du créationnisme aux thèses des frères Bogdanov, des avions renifleurs aux armes de destruction massives irakiennes, de l’astrologie d’Élisabeth Teissier aux climatosceptiques, de l’homéopathie à l’hydroxychloroquine du Pr Raoult, les croyances et les escroqueries – soutenues bien souvent par complaisance et par ignorance – ont été intimement liées à l’existence de l’humanité.Aujourd’hui, relayées et amplifiées par les réseaux sociaux, les infox ou fake news sont partout !
Comment démêler le vrai du faux et aiguiser notre sens critique ? Comment s’en prémunir ? Par l’éducation et l’enseignement ? Un essai scientifique engagé, au service de l’information et de la vérité.
SommairePréface de Guillaume Lecointre – Introduction1. Les sources de la crédulitéLe riche panorama des fake news : L’emprise des textes sacrés – Sur la propagation – Fake news sociales et escroqueries – fake news scientifiques – des exemples significatifs – De la mauvaise science à la mauvaise foi – de la « mauvaise » foi à la mauvaise scienceLes raisons du succès : Fake news expérimentales – Vraies fake news – Preuves scientifique à l’épreuve2. La Bible et le Coran contre la science ou à côté ?Récit biblique – fake news ? – Galilée, précurseur théologique – Quelles ont été les positions de l’Église ? – Alors, contre la science ou à côté ? – Sur les croyances religieuses ou à côté ?3. Qui croire ?Du faux protégé par des éléments du vrai – Que faire ? – Bien (culturel) mal acquis ne profite jamais – Du visible compliqué à l’invisible simplePostface de Jacques Treiner
S'identifier pour envoyer des commentaires.