L'abîme
EAN13
9782070182473
ISBN
978-2-07-018247-3
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Du monde entier
Nombre de pages
640
Dimensions
21 x 24 x 4 cm
Poids
819 g
Langue
français
Langue d'origine
danois
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Mars 1918. Les frères jumeaux Ib et Kaj Gottlieb quittent le Danemark pour la guerre civile en Finlande. Ils sont volontaires du côté blanc, participent à la prise de Tampere et aux brutales opérations de «nettoyage» contre les communistes. Après cette première rencontre avec la guerre et le difficile retour à la vie civile, on les suit, ensemble ou individuellement, dans la période de l’entre-deux-guerres. Au Danemark et en Europe, ils sont les témoins des grandes crises et de la montée du nazisme. Dans leurs vies personnelles, ils sont engagés dans la médecine et le journalisme, et ils expérimentent les ivresses les plus différentes. Soudain, avec l’occupation allemande du
Danemark, ils replongent dans la guerre. Ils rejoignent les rangs de la Résistance, et ce sera une lutte à mort contre la Gestapo dans les rues de Copenhague. L’abîme est un grand roman sur la guerre et la paix, sur l’amour sous toutes ses formes, sur les désirs et les errances. Mais où est l’abîme ? Est-ce la guerre ou la paix ? Ou bien se trouve-t-il dans le cœur et l’esprit des hommes ? Kim Leine, servi par une langue d’une vitalité étonnante, montre une nouvelle fois que rien de ce qui est humain ne lui est étranger.
L’abîme est un grand roman sur la guerre et la paix, sur l’amour sous toutes ses formes, sur les désirs et les errances. Mais où est l’abîme ? Est-ce la guerre ou la paix ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Libraire)
24 novembre 2018

Géant que ce roman danois !

Sans aucun doute l'un des meilleurs romans étranger de l'année 2018, roman de guerres et de paix. L'histoire de Kaj Gottlieb de son frère Ib entre mars 1918 et 1944 est rude mais impossible à lâcher. Quel style ! Des ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Alain Gnaedig